Edito du maire

REGARDER AU DELA DE L’HORIZON …
 
Dans le dernier édito, je vous promettais une belle année … et une liberté retrouvée.
Mon optimisme naturel essayait sans doute de forcer le destin.
 
Malgré tout, nous retrouvons peu à peu le goût des choses et le plaisir des rencontres. Un seul bémol dans cette petite musique annoncée : LANDEUS Y TAPAS n’aura pas lieu cette année encore, hélas ! Pourtant, dès cet été et à la rentrée, la vie municipale reprendra un rythme normal sous la forme d’une démocratie coopérative annoncée qui nous permettra de retrouver la sérénité que parfois le COVID nous a volée et la solidarité sociale à laquelle notre Commune nous a habitués.
 
Certes il restera toujours quelques réactions isolées un peu égoïstes : « on ne veut pas que quelqu’un s’installe à côté » ou « pas d’aménagement collectif près de chez moi… », alors que l’intérêt collectif prime toujours les intérêts individuels. Cette attitude m’a rappelé la phrase de Boris Vian dans « L’écume des jours » : « Le plus clair de mon temps, je le passe à l’obscurcir ».
 
Par le partage de l’espace, par notre capacité à s’ouvrir aux autres, aux nouveaux, aux « parisiens », à « ceux des villes », nous sommes ou deviendrons landais.
 
Le beau temps qui arrive est une invitation à se retrouver pour « aller voir la mer » (comme l’on dit ici depuis toujours) sur le belvédère ou les promenoirs dunaires si prisés, pour découvrir les aménagements du Plan Plage (phase 2) dignes d’une vraie station balnéaire.
 
Sous influence « Nature Océane » on prendra plaisir à nouveau à parcourir notre plus grand terrain de jeux que sont les forêts privées et publiques préservées entre Bourg et Plage, au Nord et au Sud.
 
Quand on sait que 70% de notre territoire est forestier ou naturel dont 1 300 Ha de forêt et que l’enveloppe urbaine constructible longtemps identique à celle de 1999 a été rétrécie avec le P.L.U.I., l’on peut être fier d’avoir conservé et protégé ces espaces naturels et forestiers ouverts à tous.
 
Bien sûr, l’on accueillera des nouveaux arrivants de toutes conditions sociales dans les 3 ou 4 poches à urbaniser restantes ! Evidemment, en parallèle l’on devra améliorer les infrastructures internes au fur et à mesure de l’installation des services et des commerces !
 
« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible »
(Antoine de St Exupéry)
 
Dans notre (petite) ville où l’on a le privilège d’être en 3mn dans le massif forestier ou sur les berges du Boudigau, où l’on peut pratiquer la balade ou le vélo au quotidien, viendront en complément des installations nouvelles pour les associations et les jeunes, des aménagements culturels innovants et des mesures adaptées pour préserver les enjeux environnementaux majeurs.
 
Il nous tarde avec vous après cette longue et inédite mise en sommeil de la vie sociale de regarder au-delà de l’horizon pour éclairer notre avenir et non pas le noircir.
 
Aux beaux jours retrouvés, souhaitons la bienvenue aux nouveaux habitants et à nos amis touristes.
 
A très vite.
 
Jean-Luc DELPUECH
Maire

FB

Ouverture des services Mairie

Le Lundi, Mardi, Mercredi et Jeudi
de 8h45 à12h et de 13h30 à 17h30.
Le Vendredi
de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.
Le Samedi
de10h00 à 12h00
Permanence accueil (sauf en juillet et août)
© 2019 - Mairie de Labenne/ Développé par la Mairie de Labenne avec le soutien de MACS

Search

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts